Archives du mot-clé Marc Bercovitz

7. Rencontre avec Marc Bercovitz, arrangeur de cordes sur « La proposition »

Marc Bercovitz - photo nb

A 59 ans, Marc Bercovitz a déjà 54 ans de musique derrière lui. Ancien professeur d’harmonie, il a formé les autres pendant 20 ans. Désormais, il a décidé d’utiliser tout son temps à la création, entre musique de film et chanson. «  Dans la chanson, il faut que ce soit mélodieux mais ça requiert moins de pure technique. En musique de film, c’est plus complexe mais on peut tout faire. J’aime bien faire les deux. » Il a notamment travaillé pour Jean-Claude Petit ou encore Cléo, une artiste belge : « C’est comme ça qu’on s’est rencontré avec Saint André. Je travaille beaucoup avec Fred Savio et on écoutait les arrangements de cordes pour Cléo au studio quand il est arrivé. Ça lui plaisait et il m’a demandé de faire des arrangements pour lui. » Travailler avec Marc Bercovitz est apparu comme une évidence pour Saint André qui parle de lui comme un véritable génie encore trop méconnu.

Rencontre avec celui qui a permis au rêve d’orchestre symphonique de devenir réalité.

 

Que signifie être arrangeur de cordes sur une chanson ? Quand on est arrangeur de cordes, on est déjà arrangeur. Alors, on peut être arrangeur virtuel ; c’est à dire des gens qui arrangent très bien sur l’ordinateur, sans connaître le solfège. Ils ont une super oreille et ce sont de très bons musiciens. Mais si on arrange de vraies cordes jouées par de vrais musiciens, ça nécessite d’avoir étudié l’harmonie et l’orchestration, ce n’est pas du bidouillage. Il faut connaître la technique de l’instrument, savoir ce qui est possible et ou pas car l’orchestre doit pouvoir jouer la partition que l’on compose. Donc, il faut beaucoup de travail et d’expérience.
Ce qui est le rythme et le chant a tendance à se préparer avant et on vient poser sa patte par dessus : les cordes et les cuivres ou autre chose. L’arrangement de cordes, ce sont les premiers violons, les seconds violons, les altos et les violoncelles. C’est ce qu’on appelle le quatuor. Ça donne une plus grande dimension. Ce qui est intéressant, c’est de donner une évolution à la chanson, un plus à chaque refrain. Mais un bon arrangement ne relèvera jamais une mauvaise chanson, par contre un mauvais arrangement pourra planter une bonne chanson.

Saint André vous a-t-il donné quelques pistes ou avez-vous apportez vos idées ? Les deux. Quand je travaille, je demande toujours « Qu’est-ce que tu veux ? ». Comme ça, il n’y a pas de quiproquo. Saint André m’a dit l’esprit de ce qu’il souhaitait mais il y a toujours une part de création. Avec Fred Savio, avec qui je travaille beaucoup, on dit toujours « Nous sommes au service de ». C’est quand même Saint André qui décide à la fin, c’est le maître d’œuvre.

Combien de temps travaillez-vous à peu près sur un titre ? J’aime bien passer une journée complète sur un arrangement en moyenne. Selon la complexité, c’est entre une demi journée et deux jours. On pourrait toujours aller plus vite mais j’aime bien peaufiner, refaire, revoir. C’est un métier qui me plait, j’aime prendre mon temps pour essayer de bien faire. Et puis, comme disait Miles Davis : « Pourquoi écrire tant de notes alors qu’il s’agit de jouer les plus belles ? ».

Et c’est comment de travailler avec Saint André ? C’est vachement bien ! C’est un type qui ne prend pas la tête, qui est très agréable. Il est facile à vivre. Il est réglo, on le sent honnête. J’aime bien son éthique, sa musicalité, la manière dont il voit les choses. On est très proche musicalement, on est un peu du même sérail, je le sens. Il est très attiré par ce qui est très artistique. Il le prend à cœur. J’espère que je retravaillerais avec lui.

Avez-vous noté quelque chose de particulier dans sa manière de travailler ? Oui ! Je vais vous dire : Fred Savio est très compétent dans son domaine ; Saint André aussi : il sait de quoi il parle. Il joue, il lit, il sait où il va. A chaque fois que j’ai travaillé avec des gens compétents, il n’y a jamais eu de problème. Avec Saint André, ça roule tout seul. Il est clair, il sait m’expliquer ce qu’il veut.

Il paraît que vous lui avez fait son thème astral…  Ah oui ! C’est quelqu’un qui pour moi a un bel avenir. Et en plus, il est d’une grande probité, c’est quelqu’un sur qui on peut compter. C’est quelqu’un de fiable, ça c’est sûr ! Et qui va réussir !

Share Button